FAQ

Quel est le rôle premier d’un liquide de refroidissement pour moteur?

Éliminer efficacement la chaleur générée par la combustion du carburant dans le bloc moteur.

Haut

Quels autres rôles un liquide de refroidissement joue-t-il?

Pour assurer le bon fonctionnement du système de refroidissement, le liquide de refroidissement procure une protection anticorrosion aux composants du moteur, une protection contre le gel à des températures inférieures à zéro, une protection contre le débordement par bouillonnement, un transfert de chaleur au compartiment de passagers du véhicule, une lubrification de la pompe à eau et une stabilité chimique et oxydante générale.

Haut

Quels sont les principaux composants d’un liquide de refroidissement?

Un liquide de refroidissement est composé d’un liquide caloporteur, habituellement une eau et un glycol de qualité supérieure, d’une série d’inhibiteurs de corrosion et d’additifs fonctionnels selon le type de liquide de refroidissement.

Haut

Quel est le rôle du glycol dans le liquide de refroidissement?

L’eau est un liquide caloporteur efficace, mais dans une plage de températures de service limitée. Le glycol ajouté à l’eau procure une plage de températures de service plus large que si l’eau ou le glycol est utilisé seul. L’éthylène glycol est le glycol le plus utilisé dans les liquides de refroidissement à cause de sa fonctionnalité, de son coût et de sa disponibilité. Selon l’application et le climat, un liquide de refroidissement pour moteur peut être à base d’eau seulement si la plage de températures de service recherchée est restreinte.

Haut

Pourquoi utilisons-nous une eau désionisée de qualité supérieure dans nos liquides de refroidissement?

L’eau libre de minéraux dissous est requise, car les minéraux contribuent à la formation de tartre, ce qui nuit au bon fonctionnement du système de refroidissement et peut causer une panne. Toutes les spécifications et normes des liquides de refroidissement universels comportent des exigences de qualité quant à l’eau à utiliser dans un liquide de refroidissement. L’eau municipale ou de puits peut contenir une quantité appréciable de minéraux dissous et de fines particules, et, pour cette raison, elle n’est pas recommandée pour diluer le liquide de refroidissement concentré. L’eau désionisée convient particulièrement aux liquides de refroidissement parce qu’elle a été spécialement traitée pour éliminer les minéraux et les particules dissous.

Haut

Peut-on utiliser un liquide de refroidissement concentré à base de glycol tel quel?

Non. Un liquide de refroidissement concentré à base de glycol n’a pas, en soi, de caractéristiques suffisantes de transfert de chaleur et de protection anticorrosion. Pour optimiser le transfert de chaleur et les autres attributs, un liquide de refroidissement concentré doit être dilué avec de l’eau de qualité supérieure, préférablement de l’eau désionisée, à un ratio 50:50. Le liquide de refroidissement concentré à base de glycol devrait toujours être dilué à 30 % minimum et à 70 % maximum, au-delà de ces limites, la performance du liquide de refroidissement est compromise.

Haut

Quelle est la plage de température de service de certains mélanges de liquides de refroidissement concentrés et d’eau?

Voici les dilutions de volumes et les plages de température de service qui en résultent pour un liquide de refroidissement concentré typique à base d’éthylène glycol.

% D’ANTIGEL % D’EAU PROTECTION CONTRE LE GEL *PROTECTION CONTRE LE DÉBORDEMENT PAR BOUILLONNEMENT
30 70 -17 °C 121 °C
40 60 -23 °C 126 °C
50 50 -37 °C 129 °C
60 40 -52 °C 132 °C
70 30 -64 °C 136 °C
*AVEC UN BOUCHON DE RADIATEUR DE 100 KILOPASCALS (15 PSI) EN BON ÉTAT.

Haut

Quels essais simples permettent de vérifier le liquide de refroidissement en cours de service?

Le meilleur outil pour mesurer la teneur en glycol, et la protection contre le gel et le débordement par bouillonnement offerte par le liquide de refroidissement est le réfractomètre. Un densimètre de type bulbe est moins précis et n’est pas recommandé. Les bandelettes diagnostiques s’utilisent pour déterminer les concentrations d’inhibiteurs de corrosion sélectionnés et peuvent faire partie d’un programme d’entretien adéquat du liquide de refroidissement. La plupart des bandelettes diagnostiques sur le marché servent spécifiquement à l’analyse et à la mesure des concentrations de nitrite ou de molybdate dans les liquides de refroidissement pour applications diesel lourdes.

Haut

Peut-on utiliser un liquide de refroidissement traditionnel à base d’inhibiteurs de corrosion inorganiques de silicate pour faire l’appoint d’un liquide de refroidissement à protection étendue à base d’inhibiteurs de corrosion organiques?

Une telle pratique n’empêche pas la capacité du liquide de refroidissement à protection étendue de protéger le système de refroidissement, mais diminue ses caractéristiques de protection prolongée. Par conséquent, il n’est pas recommandé de faire l’appoint d’un liquide de refroidissement à protection étendue à base d’inhibiteurs de corrosion organiques avec quelque liquides de refroidissement à protection étendue que ce soit pour ne pas annuler la durée de service prolongée du liquide de refroidissement original dans le système de refroidissement.

Haut

Quelle est la différence entre un supplément d’additifs de refroidissement et un prolongateur de liquide de refroidissement?

Un supplément d’additifs de refroidissement est utilisé pour convertir un liquide de refroidissement traditionnel pour automobile en un liquide de refroidissement « complètement formulé » qui convient aux applications diesel lourdes. Les suppléments d’additifs de refroidissement comprennent les additifs inhibiteurs de corrosion nécessaires pour protéger les moteurs diesel. Ils sont ajoutés comme « précharge » au remplissage initial du liquide de refroidissement dans les applications diesel et contiennent habituellement une variété d’inhibiteurs de corrosion inorganiques.

Un prolongateur de liquide de refroidissement est utilisé entre les intervalles de vidange pour maximiser la vie du liquide de refroidissement en rechargeant les additifs inhibiteurs de corrosion qui se sont appauvris dans un liquide de refroidissement à protection étendue pour moteur lourd. Il s’utilise à la moitié de l’intervalle de service du liquide de refroidissement et contient généralement du nitrite comme inhibiteur de corrosion et d’autres additifs.

Haut

Qu’est-ce que la cavitation et comment agit-elle?

La cavitation est due à l’agitation mécanique (vibration) causant des changements de pression localisés dans un liquide. La baisse de pression entraîne l’évaporation immédiate du liquide et forme des bulles de gaz qui chutent par la suite lorsque la pression se normalise. Dans un moteur, ce phénomène se produit habituellement dans la pompe à eau à cause de l’action mécanique de l’hélice de la pompe et le long des revêtements des cylindres à cause du mouvement des pistons (vibration de la course des pistons), et surtout dans les moteurs diesel. La création et la chute constantes de bulles le long des surfaces peuvent être répétitives et assez violentes pour corroder le revêtement métallique et causer une panne du système de refroidissement. C’est aussi une préoccupation avec les liquides de refroidissement où les concentrations d’eau sont supérieures au glycol. Il est préférable d’utiliser des inhibiteurs de corrosion de choix comme le nitrite et / ou le molybdate pour combattre la corrosion par cavitation, car ils forment une barrière sur les surfaces métalliques et préviennent la corrosion résultant de l’implosion de bulles localisées.

Haut