Stockage et manutention des liquides de refroidissement

Les liquides de refroidissement Recochem sont faciles à entreposer et à manutentionner. Même si le liquide de refroidissement n’est pas inflammable, il est reconnu comme combustible et doit être stocké et entreposé en conséquence. En Amérique du Nord, les liquides combustibles doivent être stockés et entreposés selon les exigences établies dans le NFPA 30 : Code des liquides inflammables et combustibles, publié par la National Fire Protection Association.

Les liquides de refroidissement en vrac sont habituellement stockés et manutentionnés dans des conteneurs en acier. Ces produits sont compatibles avec tout autre matériau de construction courant. Des réservoirs au fini intérieur phénolique cuit ou au fini époxydes et phénoliques ont été utilisés, tout comme des réservoirs de plastique renforcé de fibre de verre et d’acier inoxydable. L’aluminium a été utilisé à basse température (environ 40 °C ou 104 °F, maximum), mais n’est pas recommandé lorsque le conteneur en aluminium est chauffé. Le zinc ou le fer galvanisé ne sont pas recommandés, et le cuivre et les alliages de cuivre peuvent causer une décoloration du produit. Le fer galvanisé et l’étain ou l’acier étamé ne doivent pas non plus être utilisés.

Un gaz inerte dans l’espace vapeur du réservoir n’est pas habituellement requis parce que les liquides de refroidissement pour moteur ont des points d’ébullition élevés et les vapeurs dans les réservoirs sont relativement ininflammables. Comme les liquides de refroidissement à base de glycol sont hygroscopiques, il faut considérer une possibilité d’absorption d’humidité et prendre des mesures pour minimiser ce phénomène dans les environnements où c’est possible de se produire. Les environnements exposés à l’air et riches en oxygène doivent aussi être minimisés pour prévenir la dégradation par l’oxydation qui peut mener à la formation d’acide. L’acidité augmente l’absorption de fer des récipients en acier. Un manteau de gaz inerte sur les réservoirs de stockage prévient les deux problèmes. On peut aussi installer des unités de séchage.

Les concentrés et les super concentrés de liquides de refroidissement, à base de glycol ou d’eau, ont des points de congélation plus élevés que les liquides de refroidissement prédilués. Dans les climats froids où les liquides de refroidissement sont entreposés en vrac, il faut tenir compte des réservoirs et des lignes de transfert pour assurer qu’ils ne gèlent pas. Habituellement, ceci est préoccupant seulement si la température de la matière approche -13 °C (9 °F) ou moins.Tous les liquides de refroidissement ne subissent pas l’incidence négative des cycles de gel et de dégel, sauf certains produits super concentrés. Tous sont sans danger à utiliser s’ils sont exposés à de tels cycles.

Pour tous nos liquides de refroidissement pour moteur, nous fournissons des fiches signalétiques qui peuvent contenir de plus amples renseignements sur le stockage et la manutention.