L’avenir des liquides de refroidissement

Autres liquides à base de liquides de refroidissement

Actuellement, la majorité des liquides de refroidissement pour moteur sur le marché international sont à base d’éthylène glycol. Il existe toutefois d’autres liquides à base de liquides de refroidissement comme le propylène glycol et l’eau qui occupent toutefois une petite part du marché. Le propylène glycol est moins toxique que l’éthylène glycol et semble avoir des avantages en matière environnementale. Par ailleurs, son coût élevé fait ombre à ses avantages. Malgré les avantages du propylène glycol en matière d’environnement, il provient d’une ressource non renouvelable. Les derniers développements ont généré d’autres sources de propylène glycol provenant de ressources renouvelables, le processus du biodiesel et le maïs par exemple. Recochem utilise ces produits renouvelables pour offrir une option plus écologique à nos clients et satisfaire aux besoins courants et futurs.

L’éthylène glycol recyclé (par des processus comme la distillation, l’échange d’ions, l’osmose renversée, etc.) est considéré comme une source d’éthylène glycol plus écologique et, comme telle, occupe lentement une partie croissante du marché des liquides de refroidissement. Le liquide de refroidissement recyclé après consommation constitue la source privilégiée d’éthylène glycol recyclé en liquide de refroidissement. Recochem produit son propre éthylène glycol redistillé à une de ses installations au Québec, Canada. Cet éthylène glycol est produit pour satisfaire à la norme ASTM E1177. Plus de renseignements sur le liquide de refroidissement à base d’éthylène glycol recyclé.

Un liquide de refroidissement pour moteur à base d’une combinaison d’eau désionisée et d’inhibiteurs de corrosion (à base de la technologie hybride, celle des acides inorganiques ou des acides organiques) est aussi utilisé dans certaines parties du monde. Habituellement, ce type de liquide de refroidissement est utilisé où un point de congélation n’est pas requis et où le coût du glycol est un problème. Lorsqu’elle est utilisée dans un système de refroidissement bien entretenu, l’eau inhibée contre la corrosion offre des avantages distincts en termes de viscosité, de transfert de chaleur et de coût.

Le liquide de refroidissement à base de glycérine et de 1,3 propanédiol (PDO) suscite l’intérêt depuis très récemment. La glycérine peut constituer un sous-produit de la production du biodiesel, et on prévoit un approvisionnement croissant. Le coût de la glycérine purifiée provenant de biodiesel pourrait être concurrentiel avec celui de l’éthylène glycol. De plus, la glycérine est beaucoup plus visqueuse que l’éthylène glycol, donc sa manutention peut, du moins en partie, limiter son utilisation dans les mélanges à l’éthylène glycol ou sa disponibilité comme produit prédilué. Pour sa part, le PDO est un isomère de propylène glycol, et son coût est similaire. Comme il peut venir de produits naturels, il pourrait susciter plus d’intérêt d’un point de vue environnemental. Dans les formulations de liquides de refroidissement, on a suggéré que le PDO démontre une stabilité améliorée à la chaleur, moins de corrosion surtout pour la brasure de plomb et une toxicité plus faible que les liquides de refroidissement à l’éthylène glycol; toutes des considérations importantes pour les autos et les camions de haute technologie aujourd’hui.

Recochem développe constamment des liquides de refroidissement pour moteur et optimise ses produits pour mieux satisfaire aux besoins actuels et futurs de ses clients internationaux dans le monde en constants changements de la technologie des liquides de refroidissement.